Les empreintes biométriques comme contrôle d’accès

empreinte

Connue comme étant la technique biométrique la plus répandue, la reconnaissance des empreintes digitales soulève de nombreuses questions. Présentant de nombreux atouts pour les grandes entreprises, cette authentification se révèle être un système de contrôle fiable et hautement sécurisé. Définition, avantages et inconvénients, quelles sont les caractéristiques de ce système de sécurité ?

Qu’est-ce que l’empreinte biométrique ?

L’authentification biométrique est un procédé visant à confirmer l’identité d’une personne. Elle repose sur des informations et caractéristiques corporelles propres à chaque personne. L’authentification les compare aux informations contenues dans sa base de données. La lecture des empreintes biométriques consiste donc à scanner les empreintes digitales d’une personne ou plus précisément les éléments permettant de les différencier. On les appelle les minuties.

On distingue plusieurs types de minuties :

  • Delta
  • Impasse
  • Bifurcation
  • Lac…

Plus le lecteur fourni par la societe alarme mesure de minuties, plus la sécurité de la technologie est fiable. Toutefois, pour que le système soit plus convivial et facile d’utilisation, on privilégiera un modèle avec moins de minuties. Dans tous les cas, comme deux personnes ne peuvent avoir exactement la même empreinte digitale, cette technique de reconnaissance est infaillible. Il faut toutefois noter que son utilisation doit uniquement se limiter au contrôle d’accès en France selon la CNIL. Les données biométriques doivent également être enregistrées sur un support individuel.

Le contrôle d’accès biométrique consiste pour l’utilisateur à poser son doigt sur le lecteur biométrique. Ce dernier se charge de faire l’authentification en comparant l’empreinte sur le badge et le doigt en question.

Quels sont les avantages de la reconnaissance digitale ?

L’identification biométrique par les empreintes digitales présente de nombreux atouts :

Un système infaillible

Un lecteur d’empreintes digitales n’a ni besoin de mots de passe ni de données à saisir. Le système repose entièrement sur la technologie biométrique qui est très précise. En effet, se faire passer pour une autre personne reste possible dans le cas d’une authentification par badge ou par carte d’identité. Comme chaque individu possède une empreinte digitale unique, il est impossible de pirater le système.

Protection des locaux

Falsifier une empreinte digitale et deviner un code sont totalement différents. En effet, une personne dont les informations biométriques ne sont pas enregistrées dans le système ne pourra pas accéder aux locaux d’une entreprise ou d’un lieu sécurisé par le lecteur d’empreinte. Ce dernier offre donc un niveau de sécurité optimal.

Combinaison avec d’autres systèmes de sécurité

Selon la complexité du dispositif biométrique, il sera possible d’identifier qui a tenté une entrée par effraction. Toutefois, pour assurer une meilleure sécurité aux locaux, il est préférable de coupler le lecteur d’empreinte digitale à des caméras de surveillance.

Une technologie de plus en plus abordable

Auparavant, les technologies biométriques étaient très coûteuses. Seuls les plus privilégiés pouvaient se les offrir. Mais comme le système biométrique s’est de plus en plus développé, les fournisseurs se sont également multipliés. Désormais, il est possible d’accéder à un système de contrôle d’accès biométrique au même prix qu’un système de contrôle par mot de passe ou par carte.

Quels sont les inconvénients du système ?

Malgré ses atouts incontestables, le contrôle biométrique par les empreintes digitales présente aussi quelques inconvénients mineurs qu’il convient de noter :

Une précision parfois problématique

Les lecteurs biométriques se révélant très précis, l’utilisateur doit toujours veiller à ce que son doigt soit propre. En effet, le moindre élément qui s’y colle risque de lui faire refuser l’accès à un local protégé par un système de reconnaissance biométrique. Pour limiter les risques, il est possible de combiner l’usage de l’enregistrement biométrique avec un code d’accès.

Une réinitialisation complexe

Si une donnée biométrique tombe entre les mains d’une personne malveillante, le scanner peut être trompé, ce qui risque de détruire les données enregistrées. Or, dans ce cas, la procédure pour pouvoir réutiliser ces mêmes empreintes volées de façon sécurisée reste complexe. En effet, le système doit s’assurer qu’aucune autre copie n’existe avant de pouvoir réinitialiser les données.

Le développement des autres techniques biométriques

Les techniques de reconnaissance des individus par la biométrie se développent de plus en plus. On peut citer la reconnaissance faciale, la reconnaissance de la paume ou la reconnaissance de l’iris. Pour cause, la technologie de reconnaissance digitale tend à s’effacer sur le marché.

La protection des données personnelles

Les données biométriques étant considérées comme des données personnelles, les entreprises qui en font usage pour sécuriser leur accès doivent obligatoirement se conformer à la Loi Informatique et Libertés. Elles doivent par exemple obtenir le consentement des employés avant de pouvoir enregistrer leurs données dans la base de données.

 

×